Travailler sous un soleil de plomb ? Cinq mesures préventives pour se rafraîchir sur le chantier

Confédération Construction
4 juillet, 2019

Travailler par une chaleur étouffante ? Personne n’aime ça. Tant convoitée pendant l’hiver, la chaleur perd immédiatement toute sa magie avec l’arrivée de l’été, quand le soleil tape et que le mercure monte en flèche.

Et c’est d’autant plus vrai pour les ouvriers de la construction. Entre un bureau climatisé et un chantier, le choix est vite fait. Sans compter les risques sectoriels que comportent ces conditions de travail.

Déshydratation, coups de soleil… Tout le monde connaît les dangers du soleil pour la santé. Mais avez-vous déjà pensé aux risques de sécurité (baisse de concentration, éblouissement, etc.) susceptibles d’entraîner des accidents du travail ? Ou à ceux qui risquent de nuire à la qualité de l’ouvrage, comme un séchage prématuré du béton, des peintures ou des colles ?

Appliquez ces cinq mesures de prévention pour vous prémunir, vous et vos collaborateurs, de la chaleur étouffante.

Ce que les entreprises belges du secteur de la construction pensent de la chaleur

 

La Confédération Construction a interrogé ses membres par rapport aux températures parfois tropicales qui règnent après les congés du bâtiment. Les résultats sont éloquents :

  • près de 70 % disent subir une perte de productivité de 10 à plus de 30 % ;
  • plus de 30 % pointent avant tout la sécheresse et la pénurie d’eau comme problématiques ;
  • Pour 20 % des répondants, la météo entrave le début des travaux après les congés du bâtiment ;
  • 40 % estiment que la chaleur est synonyme de baisse de qualité du travail.

1. Adaptez le travail

Du travail plus intensif à l’horizon ? Planifiez-le aux heures les plus fraîches de la journée. Ou reportez-le à un jour où les températures annoncées sont moins accablantes. Et assurez-vous que vos collaborateurs puissent travailler le plus possible à l’ombre.

2. Établissez un horaire de circonstance

Adaptez vos horaires en fonction de la météo. Concrètement :

  • limitez le travail au strict minimum pendant les heures les plus chaudes ;
  • faites commencer vos collaborateurs plus tôt, dès six heures, par exemple (la CCT du 22 décembre 2005 vous y autorise) ;
  • terminez plus tôt, de préférence avant qu’il commence à faire vraiment chaud.

3. Permettez à vos collaborateurs de se reposer

Alternez temps de travail et de repos. En été, surtout : autorisez vos collaborateurs à faire plus de pauses et mettez à leur disposition des locaux frais et ventilés. Ou au moins des endroits ombragés où l’air circule.

4. S’hydrater, s’hydrater et encore s’hydrater

Prévoyez des boissons fraîches en suffisance et rappelez à vos collaborateurs de boire suffisamment. Tout le monde n’a pas toujours ce réflexe.

5. Prévoyez des vêtements adaptés

En ce qui concerne les vêtements... Vous pensez sans doute que le mieux est d’en porter le moins possible…

Eh bien, pas vraiment. Si travailler en short et torse nu peut sembler idéal, l’idée s’avère plutôt risquée sur chantier. Équipez vos collaborateurs de vêtements légers et respirants et suivez les conseils spécifiques ci-dessous :

  • pieds : chaussures de sécurité légères et étanches dotées d’épaisses semelles antidérapantes ;
  • mains : des gants légers et absorbants ;
  • tête : le port du casque est obligatoire ? Préférez-le avec un pare-soleil. Pas besoin de casque ? Optez pour un chapeau à bords larges pour protéger vos collaborateurs des coups de soleil et des rayons UV. Et assurez-vous que tout le monde porte des lunettes de sécurité pour se protéger des chocs, de la lumière éblouissante et de la poussière.

Retourner au travail après les congés en étant bien préparé

Être productif et travailler en toute sécurité malgré la chaleur accablante ? Un jeu d’enfant, si vous appliquez les mesures ci-dessus. Vos collaborateurs sortiront indemnes de cet été aux températures tropicales.

Ces mesures sont issues d’un dossier détaillé de Constructiv. Plus d’infos, de détails ou de conseils ? Téléchargez-le.

Vous appliquez déjà ces mesures ? La sécurité de vos collaborateurs vous tient à cœur, et c’est tant mieux. Atteindre un niveau de sécurité plus élevé sur les chantiers belges : tel est l’objectif de notre campagne Safety My Priority. De nombreux entrepreneurs ont d’ailleurs déjà signé notre charte de sécurité. Vous aussi ?

Voir les commentaires ( )

Recevez les News Safety My Priority

Inscrivez-vous à notre newsletter Safety My Priority News et restez informés de toutes nos actualités autour de la sécurité ! Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.