Utiliser les échafaudages sur le chantier en toute sécurité

Wim Deloof
21 avril, 2021

Matexi construit des logements neufs dans un lotissement à Berlare. Le promoteur immobilier travaille avec différents entrepreneurs. Qu'est-ce que cela signifie en termes de sécurité ? Nous visitons ce chantier et interrogeons Pieter Speybrouck, ingénieur de projet chez Matexi. Nous nous entretenons également avec Philippe Englebert, membre du conseil d'administration de la VBVC (association professionnelle flamande des coordinateurs de sécurité), qui travaille en tant que coordinateur de sécurité sur le site.

 

Pieter, à quoi devez-vous faire attention lorsque vous travaillez avec différents entrepreneurs ?

Pieter Speybrouck : « Travailler avec différents entrepreneurs exige un planning serré et une préparation appropriée. De base, Matexi s’attèle à mettre au point un plan de sécurité bien rédigé. L’entreprise a créé un éventail de mesures, valable sur tous les chantiers. Donc, pour tous les logements, comme ici à Berlare. »

Quels sont les risques les plus importants ?

« Les trébuchements et les chutes à grande hauteur sont les principaux risques dans la construction résidentielle. Les éviter fait donc partie de nos priorités. Comment faire ? Nous plaçons des échafaudages qui respectent les nombreuses normes de sécurité. D'ailleurs, nous avons engagé une partie externe pour inspecter ces normes. »

Existe-t-il des mesures spéciales pour les échafaudages ?

« Plusieurs entrepreneurs utilisent les mêmes échafaudages. Nous leur demandons donc de laisser l'échafaudage et le chantier propres pour l'équipe suivante. Ce n'est pas qu'une question de politesse, mais de sécurité. Si un échafaudage n'est pas placé comme il le faut, les ouvriers doivent nous contacter immédiatement. Nous y tenons. Et nous intervenons alors immédiatement. »

Y a-t-il des règles de sécurité auxquelles vous faites attention ?

« Il existe d'autres dangers, bien sûr. Par exemple, le meulage des pierres et d'autres matériaux libère des substances qui présentent des risques pour la santé. C'est pourquoi nous contrôlons régulièrement les machines d'extraction. Sont-elles connectées correctement ? Se trouvent-elles au bon endroit ? En outre, nous surveillons de près le port des équipements de protection individuelle. Oui, ça devrait être évident. Mais, malheureusement, certaines personnes font preuve de nonchalance. »

 

Pieter Speybrouck

Pieter Speybrouck

La campagne Safety My Priority est importante

« Nous nous réjouissons de voir l'ampleur de la campagne Safety My Priority. C'est une bonne action qui attire l'attention sur la sécurité. Et cela aide à limiter les risques. Avec tous les acteurs de la construction : les chefs de projets, les ouvriers... tous ceux qui interviennent sur le chantier. »

C'est également l'avis de Philippe Englebert, qui a été nommé coordinateur de la sécurité chez Matexi. « Je suis d'accord : c'est une campagne importante. Faire attention à la sécurité n'est pas seulement quelque chose que vous faites pour vous-même mais aussi pour les autres. Néanmoins, l'importance de la sécurité n'a pas encore été pleinement comprise par tous. Je demande instamment aux entrepreneurs de faire de la sécurité une priorité. Gardez le chantier propre et sûr - pour vous-même et pour l'entrepreneur qui viendra après vous. »

Quelles erreurs rencontrez-vous le plus souvent sur le chantier ?

Philippe Englebert: « Si l'on parle des échafaudages, je remarque souvent qu'ils sont placés trop tard. Ou en ne respectant pas les règles de sécurité. Et n'oubliez pas de faire attention aux cages d'escalier et aux cages d'ascenseur, car cela provoque des accidents aux grandes conséquences. On n'est jamais trop prudent avec ça. Assurez-vous qu'ils sont bien visibles et protégés pour éviter ces accidents. »

Ce sont des exemples pratiques, Philippe. Y a-t-il d'autres raisons pour lesquelles la sécurité fait défaut ?

« La communication. C'est là l'un des plus grands défis de notre époque. Beaucoup de nationalités se côtoient sur un chantier. Tout le monde ne parle pas la même langue. Parfois, il n'y a même pas de langue commune. C'est difficile, cela va de soi. Il existe de nombreux documents en néerlandais, français, anglais ou allemand. Et nous utilisons des pictogrammes sur nos brochures et nos folders. Mais cela reste limité. Il n'est pas possible de trouver un pictogramme pour chaque mot. Nous devons encore pouvoir nous améliorer. »

Comment réagissent les travailleurs à vos conseils ?

« Je vais tous les jours de chantier en chantier et j'ai des conversations avec des chefs de projet et des entrepreneurs. Est-ce que je me mets parfois en colère ? Oui, ça arrive. Si vous ne suivez pas les règles de sécurité, vous ne mettez pas seulement votre vie en danger, mais aussi celle des autres. Parfois, ça m'énerve. Mais les travailleurs me comprennent souvent, et mes présences sont souvent très largement acceptées. Heureusement, cela n'arrive pas tous les jours. La plupart des gens sont satisfaits de mes conseils. Ils veulent s'assurer qu'ils les appliquent correctement. »

Découvrez les différents cours sur le thème « Travailler en hauteur en toute sécurité » de la Confédération Construction. Ces modules ont lieu dans toute la Belgique et sont disponibles dans différentes langues.

Vous voulez en savoir plus sur Matexi ? Découvrez le projet à Berlare.

Voir les commentaires ( )

Recevez les News Safety My Priority

Inscrivez-vous à notre newsletter Safety My Priority News et restez informés de toutes nos actualités autour de la sécurité ! Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.